Plaisir et équilibre

La soupe se cuisine depuis des millénaires et fait aujourd’hui encore partie de nos habitudes alimentaires. Très riche d’un point de vue nutritionnel, la soupe possède de nombreuses vertus et reste votre meilleur allié pour bien passer l’hiver.

Lors d’un dîner entre amis, d’une pause au bureau ou d’un repas en famille, toutes les occasions sont bonnes pour inviter la soupe à votre table. Pratique et moderne, elle accompagne votre journée et se décline à l'envie. Jouez avec les milles possibilités savoureuses qui s'offrent à vous... et réinventez la soupe !

Des ingrédients soigneusement sélectionnés par la Potagère…
PAR ICI LA BONNE SOUPE !

 

La Potagère puise son inspiration dans des recettes de France et du monde entier en partant du principe que « les bons ingrédients font les bonnes recettes ».

La Potagère accorde ainsi une attention toute particulière au choix des ingrédients sur un plan gustatif et sanitaire.

Située dans une région « légumière », La Potagère via l’expertise de ses cuisiniers s’attache à préserver ce que la terre nous offre de meilleur au quotidien :

  • Légumes 100% d’origine naturelle et sans OGM*
  • Sans colorant, ni conservateur**

* Organisme Génétiquement Modifié

** sans conservateur conformément à la réglementation

Faites-vous du bien, optez pour la Potagère

Manger bouger PNNS

Pour votre équilibre au quotidien, La Potagère a pensé à tout :

  • Des légumes riches en fibres pour le confort digestif.
  • La réduction  moyenne des apports en matières grasses*, incorporant juste ce qu’il faut pour donner du goût à mes soupes.
  • La réduction de la teneur en sel** de mes soupes tout en préservant la qualité gustative de celles-ci.
  • Un apport en eau important pour que votre corps compense les pertes d’eau journalières (jusqu’à 2,5 l/ jour en fonction de votre activité).

* La Potagère veille également à modérer les apports en lipides (graisses) : certaines recettes sont élaborées sans matière grasse ajoutée!

** La Potagère a adopté une politique de réduction du taux de sel sur certaines de ses recettes, conformément à l'avis de l’AFSSA émis en 2002. Elle a réduit de 25% en moyenne la teneur en sel sur certaines gammes de produit.

Parce qu’il ne faut pas non plus se nourrir que de soupes, La Potagère vous livre quelques conseils :

Des fruits et des légumes, au moins 5 par jour !

 

Affiche PNNS

Les fruits et les légumes sont riches en minéraux et en vitamines, dont la vitamine C. Ils contiennent aussi des fibres qui calment l’appétit de façon rapide et durable et qui facilitent le transit intestinal. Ils apportent peu de calories, grâce à leur teneur élevée en eau, et sont donc des aliments de choix pour la prévention de l’obésité et du diabète.

 

 

 

Trois produits laitiers par jour (et jusqu’à 4 pour les enfants ou les adolescents)

Le rôle du calcium pour la bonne santé des os est reconnu, d’où l’intérêt de consommer des produits laitiers (lait, yaourts et fromage), qui constituent une source très importante de calcium, en particulier pendant l’enfance, l’adolescence et après 55 ans. Trois produits laitiers par jour, c’est, par exemple, prendre du lait au petit-déjeuner, un yaourt à midi et du fromage le soir. Le goûter peut aussi être l’occasion de manger un yaourt ou de boire un verre de lait.

Pain et féculents à chaque repas :

Les féculents fournissent des protéines végétales et des glucides complexes indispensables, en particulier aux muscles et au cerveau.

Les céréales complètes sont également riches en fibres.

La famille des féculents regroupe :

  • les aliments céréaliers : riz, semoule, blé (entier ou concassé), pâtes, farines et pain, céréales du petit-déjeuner.
  • les légumes secs et légumineuses : lentilles, pois chiches, pois cassés, flageolets, haricots blancs, haricots rouges, fèves.
  • les pommes de terre, le manioc et son dérivé, le tapioca.
  • Viandes, volailles, poissons, produits de la pêche et œufs, 1 ou 2 fois par jour :

Ces aliments sont des sources de protéines d’excellente qualité, mais également de vitamines et de minéraux (comme le fer) :

  • Préférez les morceaux de viande les plus maigres quel que soit le type de viande : escalope, rôti, filet, blanc (de volaille ou de lapin), filet maigre de porc. Attention ! La peau des volailles est très riche en graisses.
  • Consommez du poisson régulièrement, au moins 2 fois par semaine. Les graisses qu’il contient (en particulier les omega-3) ont un effet protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires, voire de certains cancers.
  • Les œufs constituent une excellente source de protéines bon marché : vous pouvez en manger plusieurs fois par semaine à la place de la viande.

Les aliments et boissons sucrés à consommer avec modération :

Les effets du sucre sur la santé dépendent surtout de la quantité et de la façon dont il est consommé. Ainsi, mangés fréquemment et en trop grande quantité des aliments sucrés augmente le risque de déséquilibre nutritionnel et d’obésité.

En dessert, privilégiez les fruits autant que possible, de même que les yaourts, fromages blancs et compotes peu sucrés. Toutefois, à condition de ne pas prendre systématiquement une pâtisserie, d’autres desserts sucrés peuvent avoir leur place à la fin d’un repas. Et, si vous les appréciez, le carré de chocolat avec le café, la confiture sur les tartines ou les biscuits du goûter sont, en quantité raisonnable, compatibles avec une bonne santé.

 

 

 

 

 

Le sel : à limiter

  •  Goûtez toujours avant de saler ou de resaler, que ce soit en cuisinant ou en prenant votre repas.
  • Limitez la consommation des fromages et des charcuteries les plus salés et des produits apéritifs salés.
  • Évitez de poser systématiquement la salière sur la table.
  • Utilisez de préférence du sel iodé.

Pratiquer une activité physique régulière à raison d’une demi-heure par jour.

Retrouvez nos astuces la Potagère pour garder la ligne.